Les modes de distillation pros et amateurs

 

Il est très rare de trouver des personnes pouvant encore faire valoir un droit qui leur permet d’éviter les taxes la distillation lorsqu’ils font très peu d'alcool, même familial avec un alambic de fabrication artisanale. Depuis une dizaine d’années, tous les récoltants, même amateurs, ont le droit de  «bouillir», et de faire fermenter leurs fruits afin d’en faire de l’alcool ou des eaux de vies. Ces derniers bénéficient d’une réduction assez importante qui correspond à 50% sur les "droits d'accise"

 

La distillation Charentaise 

 

La distillation charentaise est un procédé de distillation dit que l’on appelle également "charentais". Il s’agit du mode opératoire pour fabriquer du cognac. Cette distillation charentaise est assez particulière car elle se fait en deux fois, aussi appelée « deux passes »: La première chauffe a pour but d’extraire tout l'alcool contenu dans le vin afin d'obtenir un "brouillis" avec environ 30% de volume d'alcool.

Pour cela, nous vendons des alambics charentais. La seconde passe ou seconde chauffe a pour but de concentrer le degré d'alcool et de séparer les alcools dits "de tête" et "de queue" visant à ne conserver que la partie principale et s’exonérer des mauvais alcools et autres gouts peu agréables.

 

Fine Faugères et eaux de vie

 

Vieillie environ 5 années en fût de chêne, la Fine Faugères est une eau-de-vie de vin provenant du terroir du même nom dans l'Hérault. Reconnu pour sa qualité elle est également réputée "troisième eau-de-vie de France". A ce jour, vous pouvez trouver des eaux de vie ou Fines Faugères ayant plus de 10 ans d'âge à déguster avec plaisir !